titre
Interprètes depuis 2013
Interprètes 2021 soulignés
  1. Ensemble Auliden
  2. Anne Chollet
  3. Jean Chollet
  4. Christian Baur
  5. Flavie Crisinel
  1. Sarah Delacrausaz
  2. François Delor
  3. François Dinkel
  4. Daniel Favez
  5. Louisiana Jazz Time
  1. Nathalie Pfeiffer
  2. Clothilde Ramond
  3. Union Instrumentale de Prilly
  4. Jean-François Vaucher
  5. Benoît Zimmermann
auliden

Site de l'Ensemble Auliden










chollet

Site de Anne Chollet, orgue














Jean

Né le 7 mai 1954 à Vucherens dans le Jorat (VD), Jean Chollet obtient une licence en théologie à l'Université de Lausanne et suit en parallèle les cours de l'Ecole Romande d'Art Dramatique de Lausanne avant d'entrer comme stagiaire étranger dans la classe de Michel Bouquet au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris (1979-1980). Hésitant, comme au XVIIIe siècle, Lessing, entre la prédication et le théâtre, c'est dans ce dernier domaine qu'il se lance d'abord, encouragé par son professeur Michel Bouquet qui lui révèle ses talents de metteur en scène plus que de comédien. De retour en Suisse, Jean Chollet fonde en 1982, à Lausanne, la Compagnie de la Marelle, dont il est le directeur artistique et pour laquelle il écrit des spectacles. Dès 1982, il réalise également des spectacles pour les Artistes Associés de Lausanne (1982-1983) ainsi que pour le Théâtre du Peuple de Bussang (Vosges), qu'il dirige de 1985 à 1987. L'été 1987, il met en scène Aliénor de René Morax au théâtre du Jorat et, l'année suivante, il en devient le directeur, imposant une saison d'été composée d'une ou deux productions régionales et de trois ou quatre spectacles invités. Il dirige le Théâtre du Jorat de Mézières durant plus de vingt ans. Sous sa direction, le théâtre évolue, Jean Chollet étant soucieux d'accueillir des spectateurs de toutes catégories; parmi ses mises en scène pour ce lieu peuvent être citées celles d'Œdipe Roi de Sophocle dans une adaptation d'André Bonnard (1989), César Ritz and Co de Bernard Bengloan (1991), Christophe Colomb d'après le Journal laissé par l'explorateur (1992), L'Arlésienne de Bizet (1996), Farinet d'après Charles-Ferdinand Ramuz (1996), Zorba de Kazantzaki (1997) et Mozart et Salieri d'après Pouchkine (1999). Pour le centenaire du Théâtre du Jorat, en juin 2008, il écrit une pièce, Monsieur René et le Roi Arthur, pour de nombreux comédiens et soixante choristes qui chantent du Gustave Doret et Arthur Honegger, deux compositeurs phare de l'institution mézièroise. En parallèle, Jean Chollet travaille durant quinze ans (1982-1997) au Service des émissions dramatiques de la Radio romande en tant qu'adaptateur, réalisateur, et enfin chef des émissions dramatiques (1991-1992). Il écrit également, sous le pseudonyme de Jean Naguel, des textes dramatiques créés pour la plupart par la Compagnie de la Marelle et diffusés par la Radio Suisse Romande ou France Culture, comme La Durand, prisonnière du Roy (1982), Les Idées noires de Marthin Luther King (1992), La Courtisane de Jéricho (1993), Timothée l'inoubliable (1994), Le Défi de Jeanne (1986), Antonio tailleur de Pavie (1986), Adélaïde et le Prieur (2000), Marilyn et le Savant (2003), Le Gospel de Mahalia (2004), œuvre engagée d'après la vie de Mahalia Jackson (1911-1972) représentée lors de l'inauguration de la scène de l'espace culturel des Terreaux, La mort du colonel, d'après La mort digne de Frédéric Lamoth, Le Manuscrit du Saint-Sépulcre, d'après Jacques Neirynck, la comédie musicale Noël à Brooklyn, ainsi que La belle meunière, d'après Marcel Pagnol. Toujours proche des milieux pastoraux, il donne des cours d'expression orale aux pasteurs stagiaires de Suisse romande dans le cadre de leur formation. En 2004, la carrière de Jean Chollet prend un tournant et lui permet de rapprocher ses deux passions, puisqu'il crée, avec le pasteur Serge Molla, l'Espace culturel des Terreaux à Lausanne, qu'il dirige depuis; cet Espace est dédié à des spectacles, expositions, conférences ou débats mettant en scène des questions de société mais aussi des réflexions éthiques et spirituelles. En 2007, dans une église protestante d'Avignon, Jean Chollet fonde l'Espace culturel Saint-Martial où il "exporte" chaque année les spectacles des Terreaux, et c'est aussi l'occasion de créer et de roder des spectacles qui sont ensuite "rapatriés" à Lausanne, en les jouant tous les jours et en observant les réactions du public. Ce nouvel espace remporte très vite un grand succès, faisant salle comble à chaque représentation, si bien que d'autres producteurs de spectacles se sont à leur tour intéressés aux possibilités du lieu. En 2009, enfin, sa carrière prend un autre tournant puisque l'homme de théâtre revient à la théologie et effectue son stage pour prendre la robe pastorale en 2010. Pensant que "le monde est confié aux hommes pour qu'ils en fassent quelque chose, avec toute la liberté et les risques que cela comporte", il souhaite apporter un souffle nouveau à l'Eglise protestante et lui rendre sa "dimension artistique et émotionnelle", étouffée "au profit de l'intelligence et d'une certaine froideur". Après un stage effectué à la paroisse de Vevey, Jean Chollet est, depuis 2011, pasteur de la paroisse de Saint-Laurent à Lausanne.














chollet

Christian Baur et la Nef de la Folie: Site de Ad'Opéra,










crisinel

Flavie a été bercée dès son plus jeune âge par les negro spirituals que lui chantaient ses parents. Enfant, elle fera partie de plusieurs chorales, le chant devient alors plus qu'une passion. A l'âge de 20 ans, elle s'inscrit au conservatoire de Lausanne et complète sa formation lyrique par des cours de théâtre à l'école des Teintureries à Pully. En 1998, elle rencontre Ursula Perakis Roehrich, directrice de la Compagnie Broadway, qui lui donne son premier rôle dans Tommy, l'opéra rock des Who : Acide Queen. Dès lors, elle a l'opportunité de jouer dans plusieurs comédies musicales telles que Hair, Les Blues Brothers, La Belle Hélène, The Little Shop of Horrors, Les Noces de Figaro… qui lui donneront l'aisance et la liberté qu'elle recherche sur scène. En 2003, elle obtient une bourse qui lui permet de s'envoler pour Montréal où elle intègre pour 1 année Prochant : la plus grande école dans le domaine de la chanson au Canada; ce qui lui permet de perfectionner sa technique vocale et son interprétation qu'elle n'a de cesse d'améliorer. A son retour en Suisse, elle a la chance de se voir confier les rôles principaux de 2 spectacles musicaux, R.O.C. création du Théâtre Montreux-Riviera et Le Gospel de Mahalia, création de la Compagnie de la Marelle avec lequel elle part en tournée dans toute la Suisse romande. En 2006 elle jouera à Paris au Théâtre du Ranelagh dans La Partition, une création de Pierre-Loup Rajot et Jacob Vinjé où elle tiendra le premier rôle féminin, Jeanne. Elle retrouve la Compagnie Broadway en 2012, tout d'abord dans le spectacle : Vol direct pour Broadway et jouera également en automne 2013 dans la comédie musicale Annie où elle tiendra le rôle de Grâce. En 2013 elle part en tournée en France et en Suisse avec la Compagnie de la Marelle dans le spectacle Ma vie avec Martin Luther King de Jean Nagel où elle interpréte Coretta King la femme de Martin Luther King. Au printemps 2013, elle aura l'opportunité de participer avec sa famille à l'émission sur la RTS : Un Air de Famille, où ils sortiront gagnants de la première saison. Flavie se sent privilégiée et reconnaissante de toutes ces expériences et voyages que la musique lui a apportés jusqu'à maintenant, mais ce qu'elle aime par dessus tout, c'est cette rencontre magique avec le public ; elle se réjouit de vous retrouver au hasard des chemins.



sarah


Après des études de piano au Conservatoire de Lausanne, Sarah Flores-Delacrausaz travaille le chant au Conservatoire de Lausanne, puis dans le cadre de la Société Suisse de Pédagogie Musicale avec Sirvart Kazandjian-Pearson, cantatrice et compositrice. Elle participe à de nombreux concerts de l’Atelier Vocal Komitas en Suisse et à l’étranger, dans un répertoire de musique arménienne liturgique et traditionnelle. Dès 2009, elle chante avec l’ensemble vocal Euterpe. En 2010, Sarah Flores-Delacrausaz rejoint également l’ensemble lausannois Mimesis. Elle travaille par ailleurs en tant que musicothérapeute dans le domaine des soins psychiatriques.






delor


Né dans une famille de musiciens, François Delor a fait la plus grande partie de ses études musicales au Conservatoire de cette ville, tout en suivant parallèlement les cours de l'Ecole des Beaux-Arts. Ses maîtres d'orgue furent Pierre Segond à Genève et Marice-Claire Alain à Paris. Organiste titulaire du temple de la Fusterie depuis 1966, et de la Cathédrale St-Pierre de Genève depuis 1994, il consacre une grande partie de son activité à sa carrière de concertiste. Il a enseigné de nombreuses années l'orgue et l'harmonie au Conservatoire supérieur de musique de Genève, dont il est professeur honoraire. Il est souvent demandé comme expert pour la construction des orgues. Il s'adonne également à la composition: citons six Préludes pour piano, Six Lieder sur des poèmes de Rilke, ainsi que, pour l'orgue, une Sonate, un livre de 12 Noëls, une Toccata, un recueil de 30 Interludes. Il a écrit aussi plusieurs œuvres-pastiches pour piano et pour orgue, dont la 7e Sonate de Mendelssohn, le 4e Choral de Franck, une Fantaisie de Liszt, des Pièces d'orgue dans le style des anciens Maîtres français, etc…Il a réalisé des transcriptions pour orgue (Purcell, Couperin, Schubert, Wagner, Tchaïkovski). Il est aussi l'auteur d'un Traité d'harmonie. Dans sa discographie, signalons plusieurs CDs consacrés à la musique baroque française, répertoire que François Delor affectionne tout particulièrement: Dandrieu, Dumage, Marchand, sur l'orgue Quoirin du temple de la Fusterie; Franck, à l'orgue du Victoria Hall. Deux CDs récents ont été enregistrés sur les orgues Metzler de la cathédrale de Genève: Les Grandes Orgues de la cathédrale Saint-Pierre (Sweelinck, Bach, Alain, Liszt) et A la manière de… (F. Delor, œuvres pastiches de Bach, Mozart, Mendelssohn, Alain, Franck).



dinkel


Né à Vevey en 1961, François Dinkel pratique d'abord le piano avant de commencer le basson français à l'âge de 15 ans avec André Vivian au Conservatoire de Lausanne. Parallèlement, il obtient un Certificat Fédéral de Capacité de réparateur d'instruments de musique à vent. Il poursuit ses études dans la classe de basson allemand de Roger Birnstingl (basson solo du London Symphony Orchestra puis de l'Orchestre de la Suisse Romande) au Conservatoire de Lausanne, où il obtient son diplôme d'enseignement, puis son premier prix de virtuosité en 1986. De 1989 à 1995, François Dinkel est titulaire du poste de 2ème basson et contrebasson à l'Orchestre Symphonique de Lucerne. Il est membre de l'OCL depuis 1995 en qualité de deuxième basson, remplaçant soliste et contrebasson. En plus de son activité de musicien d'orchestre, François Dinkel enseigne au Conservatoire de Lausanne depuis 1986 et se produit régulièrement dans diverses formations de musique de chambre. En 1994, il remporte le Premier Prix du Concours de musique de chambre de la Migros avec le Wildwind Quintet de Lucerne En tant que soliste, il joue notamment avec l'OCL des œuvres de Vanhall, Wagenseil, Strauss, Danzi, Villa-Lobos et Devienne sous la direction de chefs réputés comme Okko Kamu, Ton Koopman, Tõnu Kaljuste, Antonello Manacorda et Aurélien Azan-Zielinski.



favez


Daniel Favez enseigne le piano jazz depuis plus de 40 ans. Il a étudié le piano au conservatoire de Lausanne avant de poursuivre ses études à la « Swiss Jazz School » de Berne. Co-fondateur du groupe Rhésus dans les années 70, il s'est toujours intéressé à la chanson française et a mis ses talents de compositeur au service de celle-ci. Spécialiste du « piano-gospel » il accompagne au piano et à l'orgue Hammond, divers groupes vocaux et part en tournée aux Etats-Unis dans les années quatre-vingts. Aujourd'hui encore il accompagne Flavie Crisinel, chanteuse de Gospel bien connue en Suisse.





jazz


Le groupe Louisiana Jazz Time, né en mai 2013, se présente dans une composition peu courante, quartet formé d'une trompette, d'un trombone, d'un banjo et d'un tuba, auxquels peuvent s'ajouter une batterie ou un washboard selon les circonstances. La musique, comme le suggère le nom de l'orchestre, se veut fidèle à la tradition néo-orléanaise. Les musiciens sont des amateurs chevronnés, chez qui une pratique de plusieurs décennies n'a pas altéré l'enthousiasme des débuts.





pfeiffer

Site de Nathalie Pfeiffer, comédienne














Clothilde

Après avoir obtenu un diplôme d’études musicales au Conservatoire de Rueil- Malmaison (France) ainsi qu’une licence en musicologie à la Sorbonne à Paris, Clothilde Ramond se perfectionne à Lausanne de 2009 à 2013. Elle est lauréate des concours internationaux de Genève en 2009, de Tokyo en 2010. Musicienne indépendante, d’une qualité remarquable, elle collabore avec plusieurs formations importantes, en Suisse et à l’étranger telles que le Mahler Chamber Orchestra, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre de Suisse Romande…











jazz


Site de l'Union Instrumentale de Prilly









vaucher

Né à Berne, Jean-François Vaucher commence le piano dès l’âge de 11 ans avec François Riat ; il poursuivra le travail de cet instrument avec la pianiste suédoise Inger Wikström. C’est à l’âge de 15 ans qu’il entreprend ensuite l’étude de l’orgue : tout d’abord à Vevey, avec François Demierre, puis au Conservatoire de Genève, dans la classe de Pierre Segond. Formation classique: harmonie, fugue, contrepoint, improvisation, styles et formes etc. Après l’obtention de ses diplômes, il reçoit un Premier Prix de Virtuosité en 1975, année où il est nommé organiste titulaire des grandes orgues de l’église Saint François à Lausanne. Dès 1972, il enseigne à l’Académie d’orgue de Saint Dié, dans les Vosges (la plus ancienne Académie d’orgue de France). Parallèlement à son activité de concert, il entreprend des études de médecine en 1979. Enfin, en 1985, il est nommé Professeur des classes supérieures d’orgue au Conservatoire de Lausanne. Son répertoire s’étend de la musique ancienne à la musique du XXe siècle et a fait l’objet de divers enregistrements à la Radio comme sur disque (VDE-Gallo). Depuis de nombreuses années, il siège dans différents jurys : Conservatoires suisses et européens, concours internationaux (en 2000, au concours international Grand Prix de Chartres). Il est le concepteur de la composition du grand orgue de Saint François qui a été superbement restauré et entièrement reconstruit en 1995.









zimmermann

Après avoir servi dans les paroisses de Belmont-sur-Lausanne et Chailly-Lausanne, Benoît Zimmermann est organiste de la paroisse réformée à Payerne. Il a suivi sa formation auprès de Pierre Pilloud au Conservatoire populaire de musique de Genève, puis de Jean-François Vaucher au Conservatoire de Lausanne. Ses activités regroupent à la fois la vie musicale paroissiale, le répertoire d'orgue, l'accompagnement et la basse continue, l'enseignement et la recherche.








© "Orgue de Broye" 2021